L’Ami retrouvé, Fred Uhlman

511m5j4phplss500.jpg

Hans Schwarz, jeune homme de seize ans, fréquente le lycée Karl Alexander Gymnasium à Stuttgart en Allemagne. Nous sommes en 1932. Le lycée est fréquenté par des élèves appartenant tous à des familles bien nanties. Le père de Hans est médecin, d’origine juive, et possède une maison dans un quartier où habitent les gens aisés et la riche bourgeoisie de la ville. Hans est un garçon dont la vie ressemble à celle de tous les jeunes gens de son milieu. Il n’a pas d’amis au lycée et s’accommode assez bien des quelques moqueries et taquineries sans gravité des autres lycéens. C’est un élève moyen, sans talent particulier.

Un jour, le lycée accueille un nouvel élève dans la classe de Hans. Son nom est Conrad Graf von Hohenfels et il appartient à une famille prestigieuse d’Allemagne, dont plusieurs membres illustres ont influencé l’histoire de ce beau pays. Hans est impressionné par l’élégance et la prestance du nouveau. Il décide de devenir son ami et déploie toute une panoplie de moyens pour parvenir à ses fins. Il étudie afin de briller en classe et se faire remarquer par Conrad. Il se porte volontaire aux exercices difficiles du cours de gymnastique et apporte même en classe sa précieuse collection de monnaie ancienne, espérant éveiller l’intérêt du garçon. En vain. Conrad l’ignore.

Cependant, un jour de mars, en rentrant de l’école, Hans aperçoit Conrad devant lui. Il le rattrape et une conversation s’engage entre les deux adolescents. En rentrant chez lui, Hans déborde de bonheur. Enfin, Conrad a daigné lui adresser la parole. Mais, un doute l’assaille : et si le lendemain, Conrad avait tout oublié et reprenait sa superbe indifférence à son égard. Mais non ! Le lendemain, les deux garçons deviennent pratiquement inséparables. Au cours des mois suivants, ils ne se lachent plus et effectuent ensemble plusieurs expéditions à la campagne et passent souvent la nuit dans de vieilles auberges pittoresques. Hans nage dans le bonheur et la félicité. Enfin, il n’est plus seul et a un ami à qui se confier et partager ses joies, son amour de la littérature et des sciences.

Les jours s’écoulent sans que rien ne vienne troubler leur amitié. Les perturbations politiques à Berlin n’atteignent pas les deux garçons. Un jour, Hans invite Conrad chez lui afin de lui faire visiter sa chambre. Il lui présente ses parents et depuis lors, Conrad devient un familier de la famille Schwarz. Il leur rend visite au moins trois ou quatre fois par semaine et semble apprécier beaucoup les parents de Hans. Cependant, il n’invite jamais son ami chez lui et quand après plusieurs mois, il se décide à l’inviter, Hans réalise qu’à chaque fois, les parents de Conrad sont absents de la maison. Il est intrigué et se met à douter de la sincérité de l’amitié de Conrad.

Un jour, Hans se décide à interroger Conrad à ce propos. Conrad lui explique que sa mère hait les juifs et les considère comme des démons sortis de l’enfer. Elle ne veut pas que son fils fréquente un juif et Conrad doit cacher son amitié pour Hans. Mais il y a pire. La montée du nazisme en Allemagne s’accentue. Hans doit subir les méchancetés et les railleries de ses camarades au lycée car il est d’origine juive. Il reçoit même des lettres de menace. Conrad délaisse son ami et se range du côté des persécuteurs. La trahison de Conrad attriste Hans. Devant la gravité de la situation, son père décide de l’envoyer en Amérique, chez des parents résidant à New York, afin d’y poursuivre ses études. Peu après son départ, les parents de Hans, refusant de quitter l’Allemagne qu’ils considèrent comme leur unique patrie, se suicident après avoir subi de nombreuses humiliations de la part des nazis.
Trente années s’écoulent. Hans est devenu un avocat prospère, diplômé de Harvard. Un jour, il reçoit une demande de contribution de son ancien lycée accompagnée d’une liste des élèves, morts pendant la guerre. À la lettre H, Hans retrouve le nom de Conrad. Il a participé à un complot visant à supprimer Hitler et a été exécuté. Il vient de retrouver son ami.

Un livre admirable qui m’a profondément bouleversée. À lire !

L’auteur : Fred Uhlman est né en 1901, à Stuttgart en Allemagne. Il fait des études de droit à l’université de Tubingen, Freiburg et Munich et devient avocat. Il quitte son pays pour Paris en 1933. Il se marie avec une britannique et s’installe en Angleterre en 1938. Il devient un anglais accompli et un peintre célèbre. Il meurt à Londres en 1985.  » L’ami retrouvé  » est publié en anglais en 1960 sous le titre original de  » Reunion « .

Source : Mes critiques & résumés de lecture

 

0 commentaire à “L’Ami retrouvé, Fred Uhlman”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Les Vétérans de Napoléon 1er |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cours smi S3
| morenita1334
| Psychogenealogie