Qu’est ce que c’est le Nucléaire ?

campagne13.jpg

Source photo : Greenpeace

Qu’est ce que c’est le Nucléaire ? 

Voir :

Principes et définitions du nucléaire

Nucléaire (Greenpeace)

Les risques nucléaires expliqués en toute simplicité (Greenpeace)

 

Les déchets nucléaire

Le nucléaire crée en quantité toutes sortes de déchets à chaque étape de la production ou du démantèlement, et tous ces déchets sont radioactifs. Les déchets nucléaires sont classés suivant 2 critères : leur radioactivité et leur durée de vie.

Parmi ces déchets, les combustibles usés des centrales nucléaires sont les plus dangereux et les plus problématiques car ils sont hautement radioactifs et à durée de vie longue

L’ANDRA a recensé plus de mille sites où sont entreposés, de manière plus ou moins légale, avec ou sans conditionnement des déchets nucléaires de toutes catégories. Il n’y a pas vraiment en France de définition claire d’un déchet nucléaire ce qui arrangent bien les exploitants nucléaires.

On classe les déchets radioactifs en trois catégories. Cette répartition est très théorique puisqu’il n’existe aucune norme uniforme, chaque pays ayant défini une classification qui lui est propre :

-     Les déchets de haute activité  (catégorie C) : principalement le combustible nucléaire irradié et une partie des déchets issus du retraitement.

-     Les déchets de moyennes activité (catégorie B) : principalement les déchets des installations de fabrication du combustible nucléaire et certains déchets issus du retraitement. Les déchets  de ces deux catégories peuvent rester dangereux pendant des centaines de milliers, voire des millions, d’années.

-     Les déchets de faible activité (catégorie A) : tous les autres déchets radioactifs dont 95% en volume viennent de l’industrie nucléaire, les 5% restants venant d’autres utilisateurs (centre de recherche, hôpitaux, industrie…). Dangerosité : plusieurs siècles au moins.

Lire : http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=brochures&soussousmenu=aberration&page=dechets Hautement toxiques pendant un temps infini à l’échelle humaine

 

Le démantèlement

Les principales étapes d’un démantèlement

Le démantèlement d’une centrale nucléaire se fait en trois étapes, conformément aux recommandations de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). On extrait le combustible et on démonte les structures auxiliaires; on isole le reste des bâtiments et des équipements radioactifs; on démolit les installations.
Il s’agit donc dans un premier temps de vider le cœur du réacteur de son combustible et de l’évacuer du site. Au cours de la seconde phase, tous les matériaux radioactifs restants sont placés et scellés dans des fûts. C’est ce qu’on appelle le stockage des déchets. Si on les laisse sur place pendant 30 à 100 ans, les matériaux légèrement contaminés comme les métaux ou le béton perdront une bonne partie de leur radioactivité. Enfin dans un troisième temps, on déblaie entièrement le site et on le rend utilisable pour d’autres usages.
Le report des démantèlements permet de réaliser d’importantes économies. Magnox Electric au Royaume-Uni, par exemple, a choisi de stocker ses déchets sur une période de 135 ans, ce qui permet d’alléger la comptabilité des centrales en étalant les dépenses liées au démantèlement.

Source : Unesco

Voir aussi : Le démantèlement des centrales nucléaires et le stockage de leurs déchets sont-ils des legs empoisonnés laissés à nos arrière-arrière-petits enfants ? Le point de vue d’un expert…

 

Notions :

Uranium appauvri

L’uranium appauvri est de l’uranium dont la composition isotopique comporte une faible abondance des isotopes légers, comprise entre 0,2 et 0,4 % de 235U (l’uranium naturel a une teneur de 0,7204 % en 235U). C’est un sous-produit des usines d’enrichissement de l’uranium et des centres de retraitement.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranium_appauvri

Uranium appauvri (Greenpeace) : http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/dechets_uranium.php3

 

Plutonium

Le plutonium est un élément synthétique issu de l’uranium, au cours de la réaction nucléaire de fission. C’est l’une des substances les plus toxiques au monde. Cinq à huit kilos de plutonium extrait à La Hague suffisent à confectionner une bombe atomique.

Le plutonium (Greenpeace) : http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/plutonium.php3 http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/plutonium_proliferation.php3 et

MOX (« Mixed Oxydes »)
Mélange d’oxydes d’uranium et de plutonium destiné à la fabrication de certains combustibles nucléaires.

Source (Greenpeace) : http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/lexiqueM.php3

 

IRRADIATION
Exposition à un rayonnement et, par extension, effet d’une exposition à un rayonnement.

Source (Greenpeace) : http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/lexiqueI.php3

 

RADIATION (ou rayonnement)
Mot synonyme de rayonnement qui désigne une transmission d’énergie sous forme lumineuse, électromagnétique ou corpusculaire.

 

RADIOACTIVITE
Émission, par un élément chimique, d’un flux d’ondes électromagnétiques et/ou de particules, ayant pour origine une modification dans l’arrangement de son noyau ; l’émission peut être spontanée (radioactivité naturelle de certains atomes instables) ou induite (radioactivité artificielle).

Source : http://www.greenpeace.fr/stop-plutonium/lexiqueR.php3

 

  **********

Comprendre les sigles : EPR, ITER, EDF, AREVA, EURODIF, COGEMA

(Nous les retrouverons souvent lors des campagnes contre le nucléaire)

 

EDF

Électricité de France (EDF) est une entreprise publique créée le 8 avril 1946 à la suite de la proposition de nationalisation des biens de diverses entreprises de production, de transport et de distribution d’électricité. Cette mesure inscrite dans le programme du CNR a été portée par le ministre (communiste et syndicaliste) de la production industrielle Marcel Paul. Établissement public jusqu’en novembre 2004, elle a changé de statut, devenant effectivement une société anonyme à capitaux publics le 19 novembre 2004.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_de_France

 

Le projet ITER

ITER est un programme de recherche international soutenu par la France et l´Union Européenne, les Etats-Unis d´Amérique, la Chine, la Fédération de Russie, le Japon et la Corée du Sud. Il vise à mettre au point un prototype expérimental de réacteur à fusion nucléaire destiné à mettre au point une nouvelle source d’énergie à partir de la technologie des plasmas chauds.

Source : http://www.greenpeace.org/france/campaigns/nucleaire/fusion-nucleaire

L’ITER pourquoi faire ? : http://www.greenpeace.org/france/news/iter-pourquoi-faire

 

Le projet EPR

EPR, ce sont les initiales de European Pressurized (Water) Reactor, qui se traduit par Réacteur à Eau Pressurisée Européen.

Pour le marché américain, l’EPR prend le nom d’Evolutionary Pressurized (Water) Reactor (Réacteur à Eau Pressurisée Evolutionnaire) qui souligne la continuité technologique avec les réacteurs construits aux États-Unis depuis un demi-siècle. C’est un réacteur à fission nucléaire conçu par Siemens et Framatome en 1992 dont la puissance est de 1600 MWe. L’Etat a autorisé la construction de l’EPR à Flamanville dans la Manche et EDF a commencé, en juillet 2006, les travaux de construction. Ce réacteur à eau sous pression est de conception similaire aux 58 réacteurs actuels du parc nucléaire français.

Source : http://www.stop-epr.org/spip.php?rubrique2

L’EPR en bref, tout ce qu’il faut savoir sur le réacteur nucléaire EPR : http://www.stop-epr.org/docs/eprenbref.pdf

 

AREVA

Areva est un groupe industriel français spécialisé dans les métiers de l’énergie :

C’est le seul groupe présent dans l’ensemble des activités industrielles liées à l’énergie nucléaire : mines, chimie, enrichissement, combustibles, services, ingénierie, propulsion nucléaire et réacteurs, traitement, retraitement, assainissement-démantèlement.
Il propose des solutions technologiques pour produire de l’énergie sans dioxyde de carbone (CO2).
Il est aussi spécialisé dans l’acheminement de l’électricité.
Areva est présent industriellement dans 40 pays et son réseau commercial travaille dans plus de 100 pays.

Il est principalement constitué d’Areva NC (« Nuclear Cycle » spécialisé dans le cycle du combustible nucléaire, anciennement Cogema), d’Areva NP (« Nuclear Power », construction de centrales nucléaires, anciennement Framatome ANP), d’Areva T&D (transmission et distribution d’électricité), et de leurs filiales.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Areva

 

EURODIF

Eurodif, qui signifie European Gaseous Diffusion Uranium Enrichment Consortium, est une usine d’enrichissement de l’uranium implantée dans le site nucléaire du Tricastin à Pierrelatte dans la Drôme, et exploitée par une filiale de Areva NC, Eurodif SA. Le site nucléaire du Tricastin comprend de nombreuses installations nucléaires dont les plus imposantes sont la centrale nucléaire du Tricastin et l’usine Eurodif.

L’uranium enrichi produit par Eurodif est utilisé comme combustible par les centrales nucléaires françaises et de nombreuses centrales étrangères. L’uranium enrichi produit par Eurodif alimente environ 90 réacteurs à eau pressurisée, la filière nucléaire la plus largement répandue dans le monde, dont 58 réacteurs français. L’usine produit à elle seule 25% de la consommation mondiale d’uranium enrichi. Eurodif SA compte parmi ses clients EDF et plus de 30 compagnies d’électricité

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eurodif

 

COGEMA
La Cogema (Compagnie générale des matières nucléaires), créée en 1976, est une entreprise française, filiale à 100 % du groupe public Areva, spécialisée dans les activités liées au cycle de l’uranium en tant que combustible nucléaire : exploitation de mines, production et enrichissement du combustible, recyclage des déchets, démantèlement d’installations.

Source : http://www.google.fr/search?hl=fr&defl=fr&q=define:Cogema&sa=X&oi=glossary_definition&ct=title

 

0 commentaire à “Qu’est ce que c’est le Nucléaire ?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Les Vétérans de Napoléon 1er |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cours smi S3
| morenita1334
| Psychogenealogie