• Accueil
  • > Flash infos
  • > Toulon – 35 hectares de panneaux solaires au Revest : ce n’est qu’un début


Toulon – 35 hectares de panneaux solaires au Revest : ce n’est qu’un début

Var-Matin – samedi 27 septembre 2008 - Gisèle Koson-Dray

 

Une, deux voire trois centrales électriques à énergie solaire, basées sur la technologie des cellules photovoltaïques : un doux rêve que caressent depuis quelques semaines déjà la commune du Revest et la société Electrabel, filière de GDF-Suez. Un rêve… durable, en passe de devenir réalité depuis qu’hier les deux parties ont signé une promesse de bail.

 

Un parc de 35 hectares
Sur le site de Fieraquet, derrière la carrière, le groupe espère bien installer sur quelque 35 hectares ses panneaux photovoltaïques. Objectif : fabriquer une électricité verte, sans émission de gaz, susceptible d’alimenter huit à dix mille foyers. Chaque centrale sera dotée d’une puissance de douze mégawatts. A terme le parc solaire revestois pourrait donc représenter une puissance électrique de 36 mégawatts : une des plus grosses structures de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La première du Var dans tous les cas, et l’initiative a de fortes chances d’essaimer dans tout le département.

Plusieurs communes seraient en effet sur les rangs pour utiliser leur formidable ensoleillement comme énergie renouvelable, et utiliser l’expertise du groupe Suez en la matière. Lors d’un récent conseil municipal, Gil Bernardi, maire du Lavandou, n’a pas caché ses intentions. D’autres villes pourraient suivre. La société Electrabel, filiale du groupe Suez, peut donc envisager un avenir serein, dopé par les décisions du Grenelle de l’environnement. Le développement durable ne sera plus virtuel et pourra se mesurer, notamment en mégawatts, partout dans le Var !

 

Des recettes pour les communes
À l’instar du Revest, les autres communes candidates à une énergie verte pourraient en tirer des recettes non négligeables. En effet, Ange Musso et son conseil municipal ont fixé le prix de location du terrain à 3 000 euros par hectare et par an. Des subsides qui peuvent s’avérer très utiles « pour éviter d’augmenter les impôts, en période difficile », devait souligner le maire du Revest Ange Musso « pour ne pas accabler les ménages d’une charge supplémentaire ».

 

Sans oublier que les centrales, entreprises privées, peuvent générer de la taxe professionnelle (400 000 euros environ pour le Revest). Bref cette énergie solaire renouvelable semble receler nombre d’avantages. Mais les deux parties restent toutefois prudentes : « nous allons étudier tous les impacts de ce projet et être très rigoureux. Il n’est pas impossible de rencontrer des gens qui seront contre cette installation », a précisé le maire du Revest. D’où un calendrier assez court qui fait espérer un fonctionnement du parc à l’horizon 2010. Si toutes les démarches (administratives et environnementales) se passent bien !

 

 

0 commentaire à “Toulon – 35 hectares de panneaux solaires au Revest : ce n’est qu’un début”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



CEVENNES ET CAUSSES |
marjo |
Les Vétérans de Napoléon 1er |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cours smi S3
| morenita1334
| Psychogenealogie